BlueBook
La sélection des professionnels de confiance

Toiture verte ou végétale : un choix écologique et économique

Les toitures végétalisées se multiplient aussi bien dans les régions urbaines que dans les campagnes. La pose d'un substrat végétalisé sur une toiture n'est pour autant pas une innovation récente, puisque cette pratique était déjà utilisée par nos ancêtres. Elle revient cependant à la mode ces dernières années, en raison des avantages à la fois économiques et écologiques qu'elle présente.

Différents types de toitures végétales

Les toitures vertes s’adaptent aussi bien aux toits plats qu’aux toits en pente, même si les exemples de toitures plates sont bien plus courants. (Découvrez ici les avantages et les inconvénients des toits plats.)
 
Comme pour les différents types de tuiles ou de couvertures, il existe différents types de toitures végétales, à choisir en fonction de l’inclinaison de votre toit, de son utilisation future, de ce que vous souhaitez y planter et bien sûr, de vos envies et de votre budget.
 
La toiture végétalisée extensive est le type de toiture le plus économique de par ses fortes propriétés isolantes ainsi que par son faible coût d’installation. Elle est dans la plupart des cas recouverte d’une fine couche de substrat (moins de 10 cm) et composée de mousse, de plantes vivaces ou de plantes grasses comme le sedum. Elle est très avantageuse car elle ne nécessite pratiquement pas d’entretien et est plus légère que d’autres types de toitures végétales. Les plateformes sur lesquelles vous décidez d’installer ce type de plante doivent avoir une pente située entre 1° et 40°. Elles deviennent cependant impraticables, mais ne nécessitent pas de permis.
 
En authentique jardin suspendu, la toiture végétalisée intensive offre une grande liberté d’action et d’agencement. Sa couche de substrat est bien plus épaisse (environ 30 cm) afin de pouvoir accueillir tous types de plantations tels que des arbres, arbustes, fleurs, etc. Ce type de toiture doit par conséquent être capable de supporter une charge bien plus élevée, ce qui signifie que son coût l’est aussi et qu’il nécessite un permis. De plus, et comme pour un jardin traditionnel, son entretien est important et non négligeable. Entièrement praticables et installées sur une surface en béton ayant une pente de maximum 3-4°, ces toitures deviennent des espaces de vie à part entière.
 
Les toitures végétalisées semi-intensives représentent un bon compromis entre les deux autres. Votre toit est bien accessible et l’entretien est plus simple que pour une toiture végétalisée intensive. Il se limite à la taille des plantes et à l'élimination des déchets. La pente du toit peut atteindre les 15-20° et il est inutile d’arroser. De plus, le choix des plantations est large mais tout de même plus limité que pour le type intensif. 

Avantages et inconvénients

Si de plus en plus de particuliers et d’entreprises se lancent dans l’installation de ce type de toiture, c’est que les avantages sont nombreux et les inconvénients minimes.

Mis à part le côté esthétique de ces toitures, le plus gros avantage est l’isolation, tant thermique qu’acoustique, qu’elles fournissent à votre habitation. En effet, elles atténuent les bruits incommodants tels que ceux du trafic et retiennent la chaleur dans votre maison durant l’hiver tout en l'empêchant d’y pénétrer durant l’été.

En plus de leur grand pouvoir isolant, les toitures végétales augmentent du double la durée de vie de votre toit grâce à la fonction protectrice des plantes. Elles offrent un grand avantage écologique en jouant un rôle positif sur la biodiversité et en absorbant le CO2 présent dans l’air pour le transformer en oxygène. De plus, elles permettent à l’eau de s’évacuer lentement et de ne pas encombrer les égouts les jours de fortes pluies.
 
Il y a cependant quelques petits détails à prendre en compte. Comme pour tous les jardins, les toitures végétales ne sont pas épargnées par les mauvaises herbes. Il y a donc un minimum d’entretien à effectuer. Pour les toitures végétalisées intensives, l’entretien est aussi conséquent que pour un jardin au sol. Un autre inconvénient, le plus important, est la difficulté d’accès, voire de localisation, des fissures ou fuites qui se forment. Dans ces cas-là, vous devez impérativement faire appel à un professionnel.

Prix d'une toiture verte

Le prix de votre toiture végétale dépend de plusieurs critères, le premier étant bien évidemment la taille de la plateforme à couvrir. La nuance se fait aussi en fonction du type. Une toiture végétalisée intensive sera plus onéreuse qu’une extensive.

Pour la première option, comptez un minimum de 100€ par mètre carré, sachant que le prix peut monter jusqu’à 300€ en fonction de vos choix de plantes et matériaux. Plus abordable, une toiture végétalisée extensive devrait vous coûter entre 40 et 80 euros par mètre carré.

La Région de Bruxelles-Capitale et la Wallonie ne vous offrent pas de subside pour la pose d’une toiture verte. Cependant, vous pouvez être subsidié lorsque vous décidez d’isoler votre toiture. L’investissement que vous faites pour l’installation de votre toiture végétale est donc peut être le bon moment pour ajouter un isolant supplémentaire sous celle-ci. Découvrez plus d'informations relatives aux primes accordées par les régions pour isoler votre toiture (montants, conditions d'octroi,...) ici.