BlueBook
La sélection des professionnels de confiance

Les adresses pour rendre hommage à vos proches

Différents services pour rendre hommage à vos proches

montage floral funéraire rose et rouge
Vous venez de perdre un proche et vous désirez lui rendre un dernier hommage ? Retrouvez les adresses de pompes funèbres et funérariums dans la province de votre choix.

BRUXELLES

BRABANT WALLON

NAMUR

LIÈGE

HAINAUT

LUXEMBOURG

Des obsèques plus écologiques

Aussi surprenant soit-il, l'inhumation d'un corps n'est pas exempte d'un certain impact écologique : la décomposition d'une dépouille est à l'origine d'émission de CO2 sur le long terme. D'une durée plus courte, la crémation est plus respectueuse de l'environnement étant donné que le procédé est rapide et que tous les nouveaux centres sont équipés de filtres qui réduisent sérieusement la quantité de particules polluantes émises dans l'atmosphère.

Pour limiter votre impact, vous pouvez opter pour un cercueil en carton. Ce dernier est composé de fibres naturelles biodégradables. Résistants et étanches, ces produits séduisent de plus en plus, notamment grâce à leur coût réduit. Ces cérémonies étant onéreuses, il s'agit d'un atout indéniable qui finira de convaincre les plus réfractaires. Seulement, cette matière n'est pas encore autorisée en Wallonie. D'autres matières biodégradables restent alors possibles, telles que l'osier, le sapin... Il convient également de prêter attention aux colles utilisées pendant la fabrication, car celles-ci ne font l'objet d'aucune réglementation.

Encore très peu courantes dans notre pays, les concessions naturelles ont pour but de limiter la pollution dans les cimetières. Pour ce faire, les urnes – impérativement biodégradables – sont directement enterrées au pied d'un arbre. Le but est de diminuer l'impact environnemental par l'absence de stèles et autres monuments funéraires. Seulement, elle n'est pas encore autorisé dans le cadre d'une inhumation. C'est également le cas des mises en terre sans cercueil, dans un simple linceul, qui ne sont légales que dans les régions flamandes et bruxelloises.

Les différentes démarches à effectuer lors d’un décès

La perte d’un proche est un événement douloureux durant lequel la famille, dans la tristesse, devra effectuer un grand nombre de démarches. Or certaines formalités peuvent être prises en charge par des professionnels, afin de soulager en partie les proches du défunt.

Ce qui incombe aux proches du défunt

Lorsque l'un de vos proches décède, il vous revient avant toute chose de contacter le médecin de famille afin de remplir la déclaration de décès. Une entreprise de pompes funèbres devra ensuite être contactée, afin de vous aider dans les premières démarches à accomplir ainsi qu'organiser les obsèques de votre parent ou ami. Le marbrier prendra, quant à lui, en charge la personnalisation de la pierre tombale, selon les desideratas de la famille, ainsi que la réalisation de la stèle funéraire ou du caveau familial.

Enfin, dans les jours qui suivent les obsèques, il est essentiel de contacter un notaire pour connaître les droits de succession ainsi que les banques du défunt pour procéder au blocage des comptes. La mutuelle du défunt, le CPAS ou caisses d'allocations de chômage s'il y a lieu et l'administration des Pensions (via l'administration communale) seront également mis au courant du décès, tandis que tout ce qui concerne le logement devra être réglé (propriétaire, fournisseurs d'eau, d'électricité, d'internet...).

Quel est le rôle des entrepreneurs de pompes funèbres ?

Les entreprises de pompes funèbres sont habilitées à organiser les obsèques d'une personne décédée. Ces professionnels compétents peuvent vous aider à organiser les funérailles et seront à votre écoute pour tout ce qui concerne l'enterrement et les obsèques.

La famille devra ensuite organiser l’enterrement et les obsèques en faisant appel à un entrepreneur de pompes funèbres. Il s’occupera pour vous de toutes les formalités (obtention des différents actes de décès, contact avec la paroisse et les services communaux, demande d’incinération, etc.). Il choisira avec vous le jour des funérailles et règlera les derniers détails d'organisation, comme demander l'autorisation du fonctionnaire du service de l'État civil de la commune pour enterrer un défunt.

Il procédera ensuite à la toilette et à la présentation du défunt. Selon vos désirs et votre budget, il vous aidera également dans le choix du cercueil, du funérarium, des fournitures, des faire-parts et cartes de remerciement. Il s'occupe aussi du transport de la dépouille mortelle jusqu'au cimetière. Ces entrepreneurs en pompes funèbres pourront également organiser, pour vous, une réception après le déroulement des funérailles.

La prévoyance obsèques

Il est possible de souscrire un contrat auprès d'une compagnie d'assurance, appelé "prévoyance obsèques". Ce dernier permet d'épargner de l'argent afin de prendre en charge une partie des frais liés à ses propres funérailles. Ces fonds seront libérés au moment du décès, soulageant par là même les proches de cette lourde charge financière. Le souscripteur pourra également y préciser ses dernières volontés, afin de bénéficier de funérailles dans le respect de ses convictions.

La concession funéraire

La tombe de votre proche défunt n'a pas une durée de vie indéfinie. En effet, sauf avis contraire, cette dernière risque d'être retirée à partir de sa dixième année, afin de laisser la place à d'autres sépultures.

Si vous ne voulez pas voir sa tombe disparaître, vous devrez vous rendre à l'administration communale dont le cimetière dépend pour vous acquitter du paiement de sa concession, d'un montant qui varie en fonction de plusieurs facteurs, dont la durée de l'octroi et le type de sépulture (inhumation en caveau, en pleine terre, en cavurnes...). Sachez toutefois que vous ne pourrez pas dépasser une durée maximale de 50 ans.