BlueBook
La sélection des professionnels de confiance

Faites poser des escaliers dans votre maison

Sélectionnez votre province

Sélectionnez votre province

Comment choisir votre escalier ?

Devenu un élément de décoration à part entière, l’escalier n’en garde pas moins sa fonction première de passage entre deux étages. Parmi les nombreux modèles, types de réalisations, formes et matériaux disponibles, comment choisir l’escalier qui conviendra le mieux à votre intérieur ?

La disposition

Les escaliers principaux permettent d’accéder à l’étage supérieur. Quant aux escaliers secondaires, ils relient aux mezzanines, combles aménagés et greniers. Selon l’usage, vous placerez un escalier d’intérieur, un petit escalier, un escalier extérieur, de jardin, ou encore de secours.

Le type de réalisation

Il existe trois types d’escaliers. Il peut être de série, en kit ou sur mesure.

L’escalier de série est moins coûteux que sur mesure, il peut néanmoins bien s’adapter à votre intérieur. En effet, les fabricants proposent souvent une vaste gamme de modèles d’escaliers de série, ce qui vous offre la possibilité de trouver une solution adaptée aux dimensions recherchées.

Pour ce qui est de l’escalier en kit, vous avez la possibilité de le construire selon vos besoins, contraintes et dimensions. Sachez toutefois qu’il est généralement livré sans garde-corps, ce qui peut augmenter le risque de chute.

Enfin, la solution optimale reste l’escalier sur mesure : plus cher mais construit selon vos attentes. Vous pouvez le personnaliser de A à Z et le rendre unique, que ce soit au niveau de sa forme, de l'association de matériaux ou de ses finitions.

La forme

Une fois les dimensions de votre espace évaluées et prises en compte, vous pouvez déterminer la forme la plus adaptée que prendra votre escalier. Plusieurs possibilités s’offrent à vous : l’escalier droit, tournant, hélicoïdal, à pas japonais, de meunier ou encore escamotable.

- L'escalier droit : c'est la forme la plus courante, la plus simple, la plus facile à installer et la plus économique. Il se compose d'un seul tenant, sans angle. Cependant, certaines variantes existent. En ce qui concerne le limon (c'est-à-dire la barre inclinée qui sert de support aux marches), vous pouvez opter pour un bilatéral, un double ou une crémaillère (un simple limon placé sur l'axe central de l'escalier). Vous pouvez également choisir de l'adosser à un mur ou non ou encore de le suspendre. Bien qu'il occupe un volume assez important de par sa forme, l'espace sous les marche peut être récupérer afin d'aménager des rangements (placards, étagères, etc.).

La structure

Vous pouvez supporter un escalier par trois types de structures.

La plus fréquente reste la structure porteuse, composée de deux limons centraux.

La deuxième option consiste à construire un escalier à limon unique et central.

Enfin, l’escalier suspendu est indépendant d’une structure visible, ce qui lui confère une apparence plus moderne et contemporaine.

Les matériaux

Les escaliers peuvent être réalisés en une multitude de matériaux. Les critères de choix pris en compte incluent la forme, la disposition, la destination (intérieur ou extérieur) et le budget consacré. Vous avez le choix entre le bois, le béton, le métal (inox, alu, acier), le verre et la pierre.

La réglementation
Bien qu’aucune norme ne soit obligatoire à usage privé, il est conseillé de respecter certaines consignes par souci de sécurité.

Pensez à équiper vos escaliers de garde-corps, balustrades et rampes solides. Veillez aussi à ce que les marches ne soient pas trop hautes et qu’elles soient toutes de la même hauteur. L’idéal est d’opter pour des escaliers pleins avec contremarches. Vous pouvez également ajouter des revêtements antidérapants à vos escaliers pour une sécurité optimale.