BlueBook
La sélection des professionnels de confiance

Primes 2019 pour vos travaux de rénovation

Si des travaux sont parfois nécessaires pour bénéficier d’un bâtiment salubre, de nombreuses autres raisons peuvent pousser le Belge à rénover : réaliser des économies d’énergie, améliorer son confort, adapter son logement à ses nouveaux besoins, etc. Cependant, ces transformations ont un coût.

Pour l’amortir, la Région de Bruxelles-Capitale et la Région wallonne proposent des primes à la rénovation, dont les montants et conditions sont régulièrement actualisés.

À Bruxelles

Pour quelles transformations ?

Dans la capitale, la prime à la rénovation est accordée pour les travaux liés au bâtiment, à sa structure et à ses aménagements. Ceux-ci peuvent être réalisés pour régler des problèmes de vétusté, de salubrité ou de sécurité, mais aussi simplement pour agrandir l’espace et le rendre plus agréable à vivre.

Les principaux domaines d’intervention sont les suivants.

  • Les fondations, les poutres, les colonnes, la maçonnerie ou le dallage ;
  • La couverture et la structure du toit ;
  • Les bardages et enduits ;
  • Les châssis et portes extérieures ;
  • L’humidité et le traitement de la mérule ;
  • L’installation de gaz, d’électricité et de chauffage ;
  • L’isolation acoustique et thermique ;
  • La réparation, le remplacement ou le placement d’une citerne à eau de pluie.

Les rénovations effectuées en vue d’adapter le logement aux personnes handicapées ou aux divers besoins du ménage peuvent aussi faire l’objet d’un subside. Pour consulter la liste complète des travaux concernés, nous vous invitons à lire la notice rédigée par la Région de Bruxelles-Capitale.
 

Conditions d’octroi et montants accordés

Pour pouvoir bénéficier de cette prime, vous devrez la demander en tant que futur propriétaire occupant le logement, et vous engager à y habiter pour une durée minimale de 5 ans. En outre, votre bâtiment devra avoir été construit au moins 30 ans avant votre demande. Il importe également que les travaux n’aient pas encore commencé.

Si vous satisfaites à toutes les conditions, la contribution que vous recevrez correspondra à un pourcentage de 30 à 70% du montant des travaux, calculé selon vos revenus et votre localisation géographique. L’aide financière se basera sur les informations présentes sur les devis, mais plafonnées à des prix unitaires déterminés. Par ailleurs, vous ne pourrez pas toucher plus qu’un montant maximal, établi à 35.000€, et majoré de 5.000€ par chambre à coucher à partir de trois chambres. Toutefois, vous n’êtes pas obligé de réaliser tous les travaux en une seule fois : il vous est tout à fait possible d’introduire plusieurs demandes pour la même habitation tant que ce plafond n’a pas été atteint.

En outre, si généralement la prime est versée après la fin des travaux, il est toutefois possible de bénéficier d’une avance sous certaines conditions.

En Wallonie

À quelles conditions ?

En Wallonie, tout personne majeure ayant un droit réel sur le logement qu’elle occupe peut demander une prime à la rénovation, si elle s’engage à l’habiter ou à le mettre à la disposition d’une agence immobilière sociale pendant 5 ans. Cependant, le logement doit avoir connu une première occupation 20 ans auparavant.

Les travaux éligibles devront avoir été repris lors d’une visite préalable gratuite d’un estimateur public. Selon votre catégorie de revenus, vous pourrez alors obtenir un subside pour différentes transformations :

  • Le remplacement de la couverture de votre toit ou de votre dispositif de collecte des eaux de pluie, ainsi que l’appropriation de votre charpente ;
  • L’assèchement des murs ou leur renforcement ;
  • L’élimination de la mérule, des champignons ou du radon ;
  • L’appropriation de l’installation électrique ;
  • Le remplacement des menuiseries extérieures non étanches ou munies de simple vitrage.
Dans tous les cas, le montant de la prime ne dépassera pas 70% de celui de votre facture.

Ce qui change

Depuis le printemps 2019, de nouvelles procédures simplifiées sont d’application en Wallonie. En effet, les demandes de primes à l’énergie et à la rénovation ne doivent plus s’effectuer de manière distincte, mais bien via un guichet unique.

Chaque demandeur est donc prié de faire appel à un auditeur agréé qui établira une liste des travaux à réaliser, ainsi que l’ordre dans lequel les mener. Cette personne prendra donc en compte l’entièreté de votre habitation, même si vous ne souhaitez changer que l’un des éléments. Cela permettra d’éviter des investissements peu rentables, par exemple le remplacement d’une chaudière alors que l’isolation du toit est complétement défectueuse.

L’auditeur restera à vos côtés tout au long du projet, que ce soit pour calculer les primes ou pour contrôler les travaux réalisés. Ensuite, vous pourrez introduire une seule demande auprès du Service public de Wallonie. Celle-ci vaudra pour l’ensemble des travaux. Vous bénéficierez alors automatiquement de la prime liée à l’audit ; les autres aides financières vous parviendront une fois les travaux réalisés.

Pour toute question concernant ces nouveautés, adressez-vous au numéro vert du Service Public de Wallonie : 1718.