BlueBook
La sélection des professionnels de confiance

Dans quel cas choisir le shingle comme revêtement pour sa toiture ?

Fort apprécié pour sa résistance et sa légèreté, le shingle est un matériau présentant de nombreux atouts et peu de défauts, même s’il ne convient pas à tous les toits.

Déco Réno vous dit tout sur ce revêtement, son prix et son utilisation.

Qu’est-ce que le shingle ?

Signifiant « bardeau » en anglais, le shingle nous vient directement des États-Unis, où il jouit par ailleurs d’une importante popularité. Composé d’une feuille de feutre asphalté ou bitumé renforcée par des fibres de verre, ce type de couverture se présente sous diverses formes (rectangulaire, carrée, écaillée…) et coloris (noir, jaune, brun, rouge…).

Pour quel type de toiture ?

Le shingle est extrêmement léger et facile à manipuler, ce qui en fait un revêtement de choix pour les toitures dont les charpentes sont moins solides. Il est également adapté pour les toits peu pentus.

S’il est possible d’utiliser le shingle pour recouvrir les toitures d’habitations, il sera cependant mieux adapté aux toits de bâtiments annexes et plus petits, comme un garage ou un abri de jardin. Posé seul, il garantit en effet une isolation phonique et thermique très limitée, et nécessite donc l’ajout d’isolants supplémentaires pour constituer un revêtement adapté aux maisons et autres habitations.

Pose du shingle

Le shingle est reconnu pour sa facilité et sa rapidité de pose. Celle-ci peut se réaliser « à l’américaine » (le bardeau est cloué directement sur des panneaux de bois) ou « à la française » (le shingle est posé à l’aide de crochets sur des liteaux). Si la première est plus aisée et rapide à mettre en œuvre, la pose à la française est toutefois conseillée pour une résistance et une durée de vie plus longues. Cette dernière nécessite cependant plus de savoir-faire ainsi que l’installation d’une couche préalable d’isolant thermique.

Notez qu’il vaut mieux éviter de coller les bardeaux ensemble afin de pouvoir les remplacer individuellement en cas de dégats.

Forces et faiblesses

Le shingle possède de nombreux attraits, dont son prix très abordable (voir ci-dessous). Très léger et flexible, il est aisé à manipuler, ce qui facilite sa pose et en fait un revêtement idéal quelle que soit la forme de votre toiture ainsi que la robustesse de ses charpentes.

Sa force réside aussi dans sa résistance au feu et aux intempéries, pour autant que la pose ait été effectuée de manière professionnelle.

La multiplicité des coloris possibles en fait également un matériau apprécié pour son esthétique ; il s’adapte à tous les styles architecturaux et types d’environnements.

Le shingle possède néanmoins quelques inconvénients. Malgré sa robustesse, il doit être changé tous les 20 à 25 ans. Ses capacités d’isolation, à la fois phonique et thermique, sont très faibles. Mieux vaut donc réserver son utilisation à des toitures couvrants des bâtiments non habités.

Il est aussi conseillé de le faire poser par un professionnel afin d’éviter tout risque de déformation due aux variations climatiques.

Prix d'un toit en shingle

Le shingle constitue l’un des revêtements les moins chers du marché, puisque son prix varie entre 10 et 20€/m², pose comprise. Sa durée de vie est néanmoins plus courte que d’autres matériaux, tels que l’ardoise ou la tuile en terre cuite, et nécessite d’être bien posé afin d’éviter sa dilatation ou sa rétraction en cas de température élevée ou, au contraire, très froide. Le shingle conserve cependant un excellent rapport qualité/prix.