BlueBook
La sélection des professionnels de confiance

Quand remplacer votre chaudière ?

Vous avez des doutes sur la fiabilité de votre chaudière ? Il est peut-être temps de la remplacer. En effet, bien qu’elle fonctionne toujours, elle est peut-être trop vétuste ou mal entretenue. Vous pourriez dès lors subir une augmentation significative de votre facture d’énergie (jusqu’à 30%) et de votre empreinte écologique, tout en souffrant d’un rendement moindre.

Pour profiter de tout le confort d’une maison parfaitement chauffée cet hiver, pensez à remplacer votre chaudière !

Des signes qui ne trompent pas

L’âge de votre système de chauffage est le premier indice, et non des moindres, de sa viabilité. Si votre chaudière actuelle a déjà fêté son 15e anniversaire, il n’y a pas de doute : il est grand temps de la remplacer.

Des pannes fréquentes sont un autre signe qui devrait vous alerter sur sa vétusté. Vous dépensez alors des sommes conséquentes pour des réparations réalisées par des professionnels. Il est pourtant parfois plus économique d’installer une nouvelle chaudière que de s’évertuer à la réparer, à n’importe quel prix. Vous risquez de surcroît de tomber en panne complète à tout moment, ce qui vous forcerait à changer votre installation dans la précipitation : c’est en plein hiver, quand elle tourne à plein régime, qu’elle aura tendance à cesser de fonctionner définitivement.

Pensez également à votre confort thermique. Vous avez du mal à avoir de l’eau chaude ? Votre cuisine est trop froide tandis que votre chambre à coucher est surchauffée ? Cela signifie que votre appareil n’est plus aussi performant qu’il le devrait, ce qui a un réel impact sur votre quotidien. Cette baisse de rendement est également visible sur votre facture. Si vous constatez une augmentation de votre consommation, sans avoir modifié vos habitudes, pensez à jeter un œil à votre chauffage !

Remplacer votre chaudière améliorera donc significativement votre qualité de vie, mais ce confort a un coût.

Combien ça coûte ?

Le prix de votre nouvelle chaudière dépend du modèle choisi, du combustible, de la complexité de l’installation… S’il est possible de trouver des appareils premiers prix (à condensation, qui fonctionnent au gaz) aux environs de 1 500 €, il vous faudra débourser jusqu’à 4000 € pour bénéficier d’un meilleur rendement. Le prix des pompes à chaleur fluctue entre 4 000 € et 15 000 € tandis que les chauffe-eaux solaires peuvent vous coûter jusqu’à 6 000 €. À ces montants viendront s’ajouter le prix de la main d’œuvre, le coût de l’enlèvement de votre ancienne chaudière, les travaux éventuels…

N’oubliez toutefois pas que les systèmes de chauffage les plus coûteux se révèlent être aussi les plus économiques sur le long terme. Ils vous offrent également le meilleur rendement. Ainsi, si vous faites le choix d’une chaudière basse température, vous pourriez économiser jusqu’à 15% sur votre facture. Sachez également qu’il s’agit d’une plus-value pour votre habitation, qui gagnera automatiquement en valeur et se révélera être un atout lors de la vente de votre bien.

Une nouvelle installation récompensée

Région wallonne

Par cette prime, le SPW vous encourage à améliorer les performances énergétiques de votre habitation. Son montant varie en fonction de votre installation : vous pourriez bénéficier d’une réduction allant de 200 € (chaudière au gaz naturel à condensation) jusqu’à 1 500 € (chauffe-eau solaire), à condition que l’installation de votre nouvelle chaudière soit assurée par un professionnel agréé.

Région de Bruxelles-Capitale

À l’instar de n’importe quel autre projet de rénovation énergétique, l’installation d’une nouvelle chaudière peut être récompensée par Bruxelles Environnement. Vous pourrez, en moyenne, économiser 20 % du montant de votre investissement. Cette prime varie en fonction du modèle de chaudière choisi et de sa classe. Ainsi, vous pourrez économiser 100 € pour un convecteur à gaz de classe A ou 4 750 € si vous vous tournez vers une pompe à chaleur de classe C.